Atelier hebdomadaire de Théâtre, Improvisation et Humour 

Inscrivez-vous vite !

Pour découvrir, n'hésitez pas à suivre un stage d'un week-end!
Françoise Akis
Cours de Théâtre et Improvisation - Bruxelles

Quelle déception d’apprendre que de nombreux humoristes français ont plagié, à la réplique et au geste près, des illustres humoristes américains. Quelle honte !

A l’aire d’internet ils ont pensé que ça ne se saurait pas.

Magdane, Thomer Sisley, Gad El maleh, Jamel Debbouze, pour ne citer qu’eux.

J’ai beaucoup de mal à comprendre parce que je trouve justement que ce qui est amusant c’est la création, l’imaginaire….

Comme on dit, il y a ceux qui ont les idées et ceux qui copient. La consolation  c’est que ceux qui ont des idées, en auront toujours.

J’ai des difficultés à comprendre le plaisir de plagier. De plus ils peuvent imaginer qu’un jour tout serait révélé. Quel sentiment de vol pour ceux qui ont été plagié.

Il parait que dans le milieu c’était un secret de polichinelle. Mais je trouve ça vraiment dommage parce que ce qui est gaie c’est la création, pas à pas.

Ce n’est pas toujours facile, mais quel bonheur quand on écrit quelque chose et que ça fait rire, quel plaisir.

C’est ce que j’essaye de développer dans mes cours, même si ce n’est pas toujours facile et que parfois les élèves se découragent un peu vite.

J’encourage justement le fait de travailler ensemble, de développer des idées, d’écrire à plusieurs. C’est ce que font  beaucoup d’humoristes et je trouve ça stimulant, travailler en équipe pour avoir plus d’idées, pour se confronter, se dépasser, se soutenir, s’encourager,…

J’admire des humoristes qui grandissent en notoriété avec leur même équipe de co-auteurs.

Je pense d’ailleurs que c’est ce qu’il faut faire, si on veut durer dans le temps : travailler en équipe. Ça permet de se sentir soutenu, de garder une cohérence dans son travail, de tester les sketchs, de diluer le stress de ne plus avoir d’idées, de perdurer.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion