Françoise Akis
Cours de Théâtre et Improvisation - Bruxelles

Ateliers hebdomadaires de Théâtre, Improvisation et Humour 

Inscrivez-vous vite !

Pour découvrir, n'hésitez pas à suivre un stage d'un week-end!
Françoise Akis
Cours de Théâtre et Improvisation - Bruxelles

Déconfinement

En savoir plus

J’ai toujours rêvé de faire du Théâtre

C’est une phrase que j’ai souvent entendue. J’en ai déjà parlé dans un article précédent.

A chaque cours de théâtre son style. Chacun a son idée du cours de Théâtre. Pour certains il s’agit de dire des textes d’auteurs classiques, pour d’autres de l’improvisation,…. Peut-être l’idée que le jeu va se faire tout seul.

J’ai voulu proposer un cours qui permette à chacun de mieux exprimer ses émotions, de développer sa présence, d’oser être seul en scène et j’espère y trouver son compte.

J’ai axé mon cours plus particulièrement sur les sketchs parce que j’aime l’humour mais aussi parce qu’auparavant, quand je faisais travailler des textes, il manquait toujours quelqu’un pour la scène qu’on allait travailler et ça devenait vraiment difficile à gérer.

Maintenant c’est un peu l’auberge espagnole, plus un élève travaille, plus il joue devant les autres. J’ai parfois l’impression que les élèves en s’inscrivant aux cours oublient qu’il y a une part de travail à faire chez soi et notamment la mémorisation des textes. Il faut connaître son texte à fond pour pouvoir le jouer librement c’est – à –dire  se sentir libérer du texte  pour pouvoir le jouer, l’interpréter.

Pour certains exercices je vois bien que quelques élèves voudraient bien sauter leur tour. Travailler sur les émotions est parfois intimidant, on peut avoir la sensation de se dénuder.

Travailler l’humour n’est pas chose facile parce qu’il faut trouver son style : ce qui va nous rendre drôle.

C’est chouette de voir le plaisir sur le visage des élèves la première fois ou moi ou les autres élèves  sourient, ou la première fois qu’on rit en écoutant le sketch qu’ils nous présentent.

Une étape que j’aime beaucoup, c’est lorsque les élèves nous présentent leur propre sketch. Je leur propose de partir d’un événement, d’une anecdote de leur vie, une situation vécue ou fantasmée. Même si quand on en parle au cours, ça semble facile, que les idées foisonnent, je sais très bien qu’en arrivant chez eux, les élèves se retrouvent face à une feuille blanche et qu’ils ont des difficultés à développer  les idées qui semblaient super et prometteuses au cours. Mais quelle joie de les voir  présenter leur propre création.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion